Night Trail Quechua @ Pass [17 km, 300D+]

Samedi 10 avril 2010, 19h45 au Pass de Frameries.

Je ne sais pas comment aborder cette épreuve (penser à acheter un nouveau jeu de pile, cela dit en passant). Prudence sera certainement le maître-mot, je n’ai pas envie de me tordre quoi que ce soit en étant si proche du but (ou plutôt proche de la date à laquelle atteindre ce but. On se comprend). Mais aussi l’envie de s’amuser sur ces terrils tant convoités.

Ensuite, il ne me restera que deux semaines tranquilles, sans seuil, sans VMA, sans sortie longue le week-end, à lever les jambes et attendre.

Au programme, 17 km en nocturne, avec grimpette sur trois terrils. Une organisation de l’asbl Madres, qui organise notamment le raid Sunny Hills (et un trail à Dour au mois d’août).

Coincé dans les embouteillages en venant de Bruxelles, je sens que l’adrénaline monte et culmine lorsqu’à 30 minutes du départ, je suis encore loin de la destination, en tenue de ville, pensant avoir oublié ma frontale et prêt à en découdre comme jamais grâce à ce foie rempli de glucides. L’idée d’arriver après l’heure du départ semble inconcevable à cet instant. C’est parce que j’ai ce genre de soucis que je me dis que ma vie est belle.

J’arrive finalement au Pass avec suffisamment de marge pour aller chercher mon dossard en trottinant, écouter les dernières instructions de l’organisateur et finalement, un départ donné par le bourgmestre de la ville, qui lâche la horde des trailers, routards, coureurs du dimanche, marcheurs prudents à l’assaut des trois terrils.

Le rythme est d’entrée de jeu assez rapide pour une course nature. L’allure s’accélère peu à peu. Premier terril : l’Héribus, montée assez abrupte, le sol est rocailleux, redescente aussi rapide puis on remonte, mais cette fois-ci, c’est moins caillouteux. J’y passe en 15e position, selon un spectateur juché sur la première difficulté. Que ces pentes  semblent faciles une fois que l’entrainement pour la Bouillonnante a été assimilé. En effet, même si la pente est abrupte et m’oblige à appliquer la technique de la course « gagne-petit » voire à ramper à quatre pattes pour ne pas me cramer les cuisses, je sens que je ne suis pas dans le rouge en arrivant au sommet, comme j’aurais pu l’être lorsque je me préparais uniquement aux courses sur route (comprenez, asphalte et peu de dénivelé).

Le parcours est roulant entre les terrils, propice aux accélérations du rythme pour ceux qui peuvent. Le Titant du Levant nous permet de grimper au sommet en empruntant une piste de descente VTT, avant de redescendre tout aussi vite.

La dernière ascension sur le terril du Crachet se fera à la corde sur le terril jouxtant le Pass. Pas vraiment le temps d’admirer la vue entre chien et loup, car dans la descente qui s’annonce rapide, j’aperçois le concurrent précédent et un esprit effréné  de compétition s’empare alors de moi. Je fonce dans la pente, obscure et glissante, la seule véritablement effectuée dans le noir et ce n’est pas plus mal comme ça. Je redoute l’entorse, la chute, la glissade. Si près de l’objectif, je tente de conserver une certaine mesure dans le dépassement de soi (enfin, de moi et de lui). Dans l’obscurité, j’ai le traileur précédent en ligne de mire, mais bon descendeur, je ne le rejoins qu’à quelques mètres de la ligne d’arrivée.

1 h21 min 53 sec. Au final, je suis 9e au général, avec la sensation d’avoir bien géré l’effort. Peu importe le classement, pourvu qu’on ait l’ivresse. Le lendemain, une dernière sortie longue de 2 h (seulement ?) et j’en aurai terminé avec la préparation bouillonnante…

Je serai de nouveau au départ de cette chouette épreuve hybride en 2011. Un trail pas vraiment nocturne, mais curieux et dépaysant !

Parcours sur Openrunner

Les résultats

Le parcours sur Garmin Connect

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s